Qu’est-ce que l’anorexie ? 

L’anorexie nerveuse, appelée simplement anorexie, est l’un des troubles alimentaires les plus graves, caractérisé par une maigreur anormale et une peur extrême de prendre du poids. Dans de nombreux cas, l’anorexie est un état psychologique dans lequel la personne qui en souffre a une perception déformée de son poids et de sa forme. Bien que les causes profondes de l’anorexie varient d’une personne à l’autre, les experts attribuent souvent à des influences socioculturelles et à la pression médiatique pour rester mince.

Les symptômes les plus courants de l’anorexie sont un poids corporel anormal, un manque d’appétit, la léthargie et une peau jaunâtre. En général, les patients souffrant d’anorexie restreignent dangereusement leur alimentation, abusent des laxatifs et pratiquent un exercice physique excessif. Dans de nombreux cas, ils assimilent un corps mince à une valeur personnelle. Néanmoins, ces personnes continuent à perdre du poids même lorsque la forme souhaitée est déjà atteinte.

Traitements traditionnels et alternatifs : Quelle est leur efficacité ?

Les troubles alimentaires étant principalement liés à des problèmes psychologiques, les traitements traditionnels comprennent la thérapie et les médicaments antidépresseurs. Les personnes atteintes peuvent se voir prescrire des séances de thérapie, des plans diététiques, ainsi que des médicaments. Cependant, ni les remèdes psychiatriques ni les médicaments antidépresseurs n’ont montré suffisamment d’efficacité pour traiter les problèmes de santé mentale sous-jacents ou modifier les habitudes néfastes. C’est pourquoi des méthodes alternatives de traitement sont également pratiquées, telles que le changement de mode de vie et des activités sociales supplémentaires pour renforcer la confiance. Pourtant, le succès des méthodes alternatives varie également d’un cas à l’autre.

C’est pourquoi le CBD est une solution prometteuse. Un certain nombre de recherches scientifiques suggèrent que le cannabidiol a de puissants effets anti-stress et anti-inflammatoires. Le CBD peut donc être utilisé comme traitement complémentaire de problèmes de santé tels que l’anxiété, la douleur chronique, la dépression, l’inflammation, les troubles du sommeil, les douleurs musculaires et le stress. Le CBD est totalement légal dans l’Union européenne et de nombreux professionnels de la santé le recommandent comme traitement thérapeutique.

Recherche scientifique sur le cannabis et l’anorexie

Tous les mammifères, y compris les humains, possèdent un système de signalisation lipidique. Il est à l’origine du système endocannabinoïde (SEC), qui assure la communication cellulaire dans l’organisme. Pour communiquer entre les cellules, le SEC utilise deux supports : les récepteurs et les activateurs cellulaires. En fait, les activateurs cellulaires, également appelés endocannabinoïdes, agissent comme des messagers qui délivrent des messages à un récepteur particulier. Les récepteurs sont organisés en deux groupes – CB1 et CB2 – et répartis dans tout le corps. Les récepteurs CB1 sont principalement situés dans le cerveau et affectent la coordination, les émotions et l’humeur. Les récepteurs CB2 sont surtout détectés dans le système immunitaire. Ils influencent l’inflammation et la douleur.

L’anorexie peut également être associée à un mauvais fonctionnement du système endocannabinoïde. Selon des recherches récentes, le SEC est responsable de la régulation des relations humaines avec la nourriture. Par conséquent, les personnes souffrant d’anorexie, de boulimie et d’autres problèmes de santé similaires sont susceptibles d’avoir un système endocannabinoïde faible ou inactif.

Le potentiel de guérison des cannabinoïdes réside dans la manière dont ils interagissent avec le SCE humain. Par exemple, le célèbre THC (tétrahydrocannabinol) se fixe directement sur les récepteurs CB1 et provoque un comportement « high ». Le CBD, au contraire, ne se fixe directement sur aucun de ces récepteurs. Au lieu de cela, le CBD les stimule indirectement. Par conséquent, les récepteurs CB1 et CB2 produisent tous deux une légère réponse non psychoactive.

Comment le CBD peut-il aider les personnes souffrant de troubles alimentaires ?

Tout d’abord, le CBD peut faciliter un système endocannabinoïde sain. Ainsi, en consommant des produits infusés au CBD, comme des huiles ou des boissons au CBD, on peut inciter le système endocannabinoïde à produire lui-même des cannabinoïdes. En conséquence, le système endocannabinoïde corrigera les déséquilibres existants qui ont initialement causé le trouble alimentaire.

Deuxièmement, le CBD peut apporter une aide thérapeutique au cerveau et soutenir la santé mentale. D’une manière générale, les personnes souffrant de troubles de l’alimentation présentent des schémas comportementaux inquiétants. En effet, dans de nombreux cas, les troubles de l’alimentation sont causés par une certaine pression intérieure visant à maintenir une image corporelle mince. Habituellement, les personnes souffrant d’anorexie souffrent d’anxiété ou de dépression. Quant au CBD, il est utilisé depuis des siècles comme un remède anti-stress et de relaxation. Ainsi, en éliminant les symptômes d’accompagnement des troubles alimentaires sous forme de frustration mentale, le CBD peut faciliter le rétablissement.

Contrairement aux antidépresseurs, le CBD est naturel et ne provoque pas de dépendance. De plus, le CBD peut être lentement intégré à la routine quotidienne sans ordonnance (il est toutefois conseillé de consulter un professionnel de la santé s’il est mélangé à d’autres médicaments).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici