Définition du pneumothorax, séquelles possibles et risque de décès

Angiostrongylose - CHVSM

Le pneumothorax est caractérisé par des douleurs et des difficultés respiratoires, résultant d’une fuite d’air entre le poumon et la paroi thoracique dans la plèvre, qui recouvre le poumon. Les causes, complications, traitements et risques de récidive sont expliqués par notre spécialiste en pneumologie.

Qu’est-ce qu’un pneumothorax ?

Un pneumothorax se produit lorsqu’il y a une échappée d’air provenant du poumon vers la plèvre, provoquant un décollement de la plèvre et une compression du poumon. Cela entraîne des douleurs thoraciques et des difficultés respiratoires. Le pneumothorax peut survenir de manière spontanée, principalement chez les jeunes hommes, mais aussi à la suite d’un traumatisme ou être secondaire à une maladie pulmonaire.

Quels sont les types de pneumothorax ?

Il existe plusieurs types de pneumothorax :

Le pneumothorax traumatique survient lorsque de l’air pénètre de l’extérieur via une blessure par arme blanche, une blessure par balle ou une intervention invasive telle qu’une ponction (dans ce cas, on parle de pneumothorax iatrogène).

Le pneumothorax spontané se produit brusquement lorsque de l’air provenant des voies respiratoires du poumon s’échappe à travers une brèche. Le pneumothorax spontané est généralement bénin et touche principalement les jeunes sujets minces, grands et fumeurs.

Le pneumothorax cataménial est une forme récurrente de pneumothorax qui affecte certaines femmes pendant leurs cycles menstruels. Il survient généralement dans les 48 heures précédant ou suivant l’apparition des règles.

Le pneumothorax suffocant compressif se produit lorsqu’une accumulation anormale d’air entre les deux feuillets de la plèvre entraîne une compression des poumons et du cœur, entraînant une suffocation. La pression exercée peut déplacer d’autres organes adjacents, pouvant éventuellement causer un arrêt de la circulation veineuse et de la fonction cardiaque.

Quels sont les symptômes d’un pneumothorax ?

Les symptômes d’un pneumothorax se caractérisent par une douleur thoracique violente et soudaine, localisée sur un côté, qui entrave la respiration, en particulier l’inspiration. Ils sont souvent accompagnés d’une angoisse fréquente due à cette gêne douloureuse, ainsi que d’une toux sèche. Des signes de gravité peuvent également apparaître, tels qu’une cyanose (coloration bleue de la peau ou des muqueuses), une tachycardie (accélération du rythme cardiaque), une respiration rapide et une difficulté à parler. En cas de présence de ces symptômes, il est recommandé de consulter immédiatement le service des urgences le plus proche ou d’appeler le 15 (numéro d’urgence médicale en France), selon Louis Stoffaes, interne en pneumologie et tésorier de l’Association des jeunes pneumologues AJPO2.

Complications : est-il possible de mourir d’un pneumothorax ?

Heureusement, la mortalité liée au pneumothorax est très rare. « La complication la plus grave est le décès par désamorçage de la pompe cardiaque« , explique le pneumologue. Cependant, cette complication est heureusement très rare et concerne principalement les pneumothorax traumatiques ou ceux survenant sur un poumon gravement endommagé. Une autre complication, bien que bénigne, mais impressionnante, est l’emphysème sous-cutané, qui se manifeste par une infiltration d’air sous la peau, donnant au patient un aspect « bibendum« . En revanche, un pneumothorax en lui-même ne peut pas provoquer un cancer du poumon. Cependant, il est important de noter que la poursuite du tabagisme peut évoluer vers un cancer du poumon, et dans ce cas, le pneumothorax peut être un symptôme révélateur, précise le pneumologue.

Comment prévenir les récidives après un pneumothorax ?

« Le principal problème du pneumothorax est son taux élevé de récidive« , prévient Louis Stoffaes. Pour réduire les risques de récidive :

– Il est impératif d’arrêter de fumer.

– La plongée sous-marine est strictement contre-indiquée après un pneumothorax.

– Les voyages en avion sont déconseillés pendant 3 semaines après un pneumothorax. « Si vous êtes membre de l’équipage navigant, il est préférable de vous adresser à un centre spécialisé pour envisager une pleurodèse chirurgicale. »

– Chez les femmes enceintes, les récidives sont plus fréquentes, tout comme dans le cas du pneumothorax cataménial. Un suivi gynécologique rapproché est nécessaire.

Comment diagnostiquer un pneumothorax ?

En cas de suspicion de pneumothorax, le médecin commence par procéder à un examen physique du patient, en écoutant les poumons, où il peut détecter une absence de bruits respiratoires. Une radiographie pulmonaire confirmera le diagnostic en révélant une ligne qui indique un décollement du poumon.

Quels sont les traitements du pneumothorax ?

Il existe divers traitements selon les cas de pneumothorax, mais l’objectif principal est d’évacuer l’air accumulé dans la cavité pleurale.

– Lorsque la maladie est légère, le repos suffit généralement pour permettre l’évacuation de l’air présent dans les plèvres pulmonaires. Des médicaments analgésiques peuvent également être prescrits.

– Dans les cas les plus graves, une procédure d’urgence appelée exsufflation est pratiquée, au cours de laquelle une aiguille est insérée dans la cavité aérique. Une autre technique consiste à utiliser un drain pleural, qui est un système aspirant l’air, et qui est inséré à travers les côtes à l’aide d’un bistouri. « Parmi les techniques médicales, citons le talcage pleural, qui consiste à insérer du talc entre les deux feuillets de la plèvre, ou encore l’abrasion mécanique de la plèvre, qui vise à créer une adhérence entre les feuillets pleuraux et à prévenir les récidives », précise Louis Stoffaes.

Quelles sont les causes du pneumothorax ? Est-ce dû au stress ?

Le pneumothorax peut être primaire, c’est-à-dire qu’il survient sur un poumon sain, et spontané, c’est-à-dire sans cause apparente. Il peut également être secondaire à l’évolution d’une maladie pulmonaire telle que la fibrose pulmonaire, l’emphysème, l’asthme, la mucoviscidose, une maladie infectieuse pulmonaire et plus rarement, un cancer. Les causes d’un pneumothorax suffocant compressif sont souvent inconnues, mais il est fréquemment associé à un traumatisme grave (par exemple, une blessure par balle ou un accident de la route). Le pneumothorax cataménial est généralement le symptôme d’une endométriose thoracique, une condition dans laquelle la muqueuse de l’utérus (l’endomètre) est anormalement présente à l’intérieur de la cavité thoracique. Le stress et un effort excessif ne peuvent pas provoquer un pneumothorax.

Recommended For You

About the Author: Seb

Sébastien est un blogueur passionné, reconnu pour sa double passion pour le CBD, le sport et les soins naturels. Originaire de la belle région de Provence, il a toujours été fasciné par la puissance des remèdes naturels et les avantages qu'ils peuvent apporter à notre bien-être quotidien. Doté d'une passion innée pour le sport depuis son plus jeune âge, Sébastien a rapidement compris l'importance de prendre soin de son corps de manière holistique. Il a consacré des années à la recherche et à l'expérimentation de différentes méthodes de soins naturels pour optimiser sa propre performance sportive et sa santé globale. L'une des découvertes clés de Sébastien a été le CBD, une substance extraite du chanvre qui a suscité son intérêt en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et relaxantes. Convaincu des bienfaits du CBD pour les athlètes et les amateurs de sport, il a décidé de partager ses connaissances et ses expériences à travers ce blog. Son objectif est d'aider ses lecteurs à découvrir comment intégrer le CBD de manière efficace et sûre dans leur routine quotidienne pour améliorer leur bien-être général et leur performance sportive. Dans ses articles, Sébastien explore non seulement les avantages du CBD, mais il offre également des conseils pratiques sur la manière de l'utiliser, les dosages appropriés et les meilleures marques sur le marché. Il insiste sur l'importance de l'approche naturelle et de l'écoute de son corps pour atteindre un équilibre optimal entre le bien-être mental et physique. En dehors de la passion de blogueur, Sébastien est un athlète accompli. Il participe régulièrement à des courses de trail dans les montagnes provençales, trouve la sérénité dans la méditation en plein air et aime partager des recettes de cuisine saine et naturelle pour compléter son mode de vie axé sur la santé. Suivez les écrits inspirants de Sébastien pour découvrir comment le CBD, le sport et les soins naturels peuvent se combiner pour vous aider à atteindre vos objectifs de bien-être, de performance et de sérénité au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *